Hans WOJTASZYK

1922 – 2007

© Collection privée Hans-Wilhelm WOJTASZYK.

Jeunesse

Né en 1922 à Röbel (Müritz). Apprentissage et formation d’artisan-peintre jusqu’à sa mobilisation en 1941.

Parcours Seconde Guerre mondiale et captivité de guerre

Formation à Rostock. Intègre en octobre 1941 une compagnie d’infanterie. Hospitalisé cinq fois, de mars à juillet 1942, sur le front est. Rejoint une compagnie de réserve au mois de septembre suivant.
Grade : caporal-chef
Blessure à la jambe droite le 28 novembre 1944 à Lauwe, petite ville au sud-ouest de la Belgique (frontière française). Est fait prisonnier le même jour.
Numéro de matricule de prisonnier de guerre : 244.562 (immatriculé dans la région militaire n°2 – Amiens).
Janvier 1945 : transféré au Dépôt 87 de Belfort, puis au Dépôt 85 de Besançon en mai 1945.
Détaché à un chantier de prisonniers au Valdahon en juin 1946. S’évade au mois de septembre suivant.

Auteur des 33 œuvres murales réalisées au Front Saint-Étienne de la citadelle de Besançon.

Post-guerre

Maitre-artisan peintre ; avait sa propre entreprise à Waren (Müritz) jusqu’à sa retraite en 1972.

Famille

Un frère, Walter, mort pendant la guerre.
Deux enfants : Hans-Wilhelm et Heiner.

Famille WOJTASZYK
Hans-Wilhelm WOJTASZYK, son épouse et leur fils à Waren (Müritz). © Anne-Laure CHARLES. Mars 2014.

Visionner le reportage France 3 Franche-Comté : les WOJTASZYK pour la première fois à Besançon.

Galerie

Hans WOJTASZYK et des camarades prisonniersmariage Hans et Elfriede WOJTASZYK 1947Hans et Elfriede WOJTASZYK et leurs deux filsHans WOJTASZYK mars 1948Hans WOJTASZYK dans son atelierEglise de Röbel-Müritz      Oeuvre post guerre Hans WOJTASZYK Cimetière de Röbel-Müritz